Collège/Lycée HENRI VINCENOT  03 85 76 43 00

  • Accueil
  • LYCÉE GÉNÉRAL
  • NOS VOIES D'EXCELLENCE
  • Latin & Grec

Œuvre au programme du bac de latin 2016 : Phèdre, Sénèque

Une œuvre complète est au programme du bac de latin (de spécialité et facultatif). Il s'agit, pour les années 2016 et 2017, de la tragédie Phèdre, de Sénèque. Afin de contextualiser la pièce, les élèves de seconde ont réalisé un exposé portant sur ces 4 points et illustré d'un document vidéoprojeté

 

I) Courte biographie de Sénèque 

 

II) Présentation du personnage éponyme de la pièce, faisant apparaître les informations suivantes :

  • 1° Sa généalogie, à partir de Minos, roi de Crète (produire un arbre généalogique)
  • 2° La légende du Minotaure 
  • 3° La légende de Thésée

 

III) Résumé de l'intrigue de la pièce de Sénèque

 

IV) Bref aperçu du traitement de l'histoire de Phèdre au cours des siècles (Antiquité grecque et romaine, période classique puis contemporaine)

 

 

.

Langues et Cultures de l'Antiquité

Le lycée Henri Vincenot propose l’enseignement facultatif du latin, à raison de 3h par semaine en classes de seconde, première et terminale.

 

L'enseignement du latin au lycée est axé sur les textes : après avoir étudié le système de la langue au collège, on s’attelle progressivement à l'exercice de traduction, tout en revoyant des notions grammaticales précises. Le texte est donc le point de départ d'une réflexion sur la langue, mais aussi sur la civilisation (à travers les grandes thématiques qui structurent le programme de seconde) et l'histoire littéraire romaines (dans une approche générique propre au programme de première). De Plaute à Claudien en passant par Cicéron, Horace et Pline le Jeune, on aborde par les auteurs différentes périodes de la latinité, qui rendent compte de la grande variété de l'Antiquité romaine.

 

Mais l'étude des langue et littérature latines et de la civilisation romaine prend également son sens par l'éclairage qu'elle apporte à l'élève sur son environnement immédiat. Elle permet en effet, grâce à un détour par une langue dont les structures diffèrent du français, d'acquérir un recul sur le fonctionnement de sa propre langue et des langues étudiées par ailleurs ; mais aussi d'évaluer le poids de l'héritage romain dans la production littéraire française médiévale, classique et contemporaine, et enfin d'apporter une profondeur chronologique aux interrogations politiques et sociales auxquelles se retrouve confronté le lycéen. Bref, le latin est un surcroît de culture, qui tient sa place pleine et entière dans l'enseignement secondaire et dans la formation de l'esprit critique du jeune adulte.

 

Depuis la rentrée 2015, fort d'une promotion d'élèves de secondes très motivés, le lycée propose, au sein de ces trois heures hebdomadaires de Langues et Cultures de l'Antiquité, une initiation au grec ancien. Après qu'on s'est acclimaté à l'alphabet grec, on retrouve des structures grammaticales connues des latinistes (terminaisons casuelles semblables, proposition infinitive, génitif absolu, etc.). L'étude du grec est particulièrement fructueuse pour décrypter le vocabulaire scientifique français et on élargit son horizon de connaissances à l'Antiquité grecque, qui ouvre elle-même sur le monde byzantin. Nous espérons pérenniser ce double enseignement dans les années à venir, pour éventuellement proposer aux élèves qui le souhaitent de présenter le grec au baccalauréat.

 

L'épreuve facultative de latin est accessible à toutes les séries générales (L, ES et S). Il s'agit d'un oral de 15 minutes sur un texte ayant été préparé pendant l'année scolaire, s'inscrivant dans trois thématiques (interrogations scientifiques, interrogations philosophiques ou interrogations politiques et juridiques) ou dans l'œuvre au programme (2014-2015 : Vie de Néron, Suétone ; 2016-2017 : Phèdre, Sénèque). Pour exemple, la liste des textes du baccalauréat 2015 est donnée ICI. Dans le cadre de l'épreuve facultative seuls les points au dessus de la moyenne sont comptabilisés (coeff. 2) Les élèves de la série littéraire peuvent également présenter le latin comme épreuve de spécialité (coeff. 4). L'épreuve est alors une version latine de 3h, à laquelle sont préparés les élèves spécifiquement pendant l'année scolaire de terminale.

 

Mme Meunier

Professeur de Langues et Cultures de l'Antiquité

 

 

.